Comment l’exterminateur de nuisibles sélectionne la technique à utiliser pour chaque cas ?

Lors d’une intervention d’un exterminateur professionnel, il est important de bien identifier les intrus et d’étudier la situation au préalable. En effet, la technique d’extermination en dépend fortement. En ce qui concerne la technique à utiliser, il tient en compte plusieurs critères de sélection pour agir de manière efficace et durable, à noter : le lieu de l’intervention, l’espèce à éliminer, le degré d’infestation, les personnes qui occupent la maison.

Extermination selon le lieu d’intervention

La première chose à observer avant de sélectionner les techniques d’extermination de nuisible est le lieu de l’intervention. Par exemple, pour les mouches et les fourmis qui aiment se rapprocher de la cuisine, leur extermination nécessite des mesures de précautions strictes. Le produit répulsif, eu égard à sa composition de substances toxiques, peut contaminer la vaisselle et la nourriture. Les produits à utiliser dépendent également des personnes qui occupent la maison. En effet, pour les interventions chez les particuliers, pour éviter les substances chimiques qui polluent l’air dans la maison, le professionnel utilise des produits respectueux de l’environnement et surtout sans risque pour les enfants, les animaux domestiques et les tiers. Ainsi, les nuisibles peuvent être exterminés avec une solution liquide composée de piments rouges séchés. Il est même possible d’utiliser des méthodes naturelles. Les odeurs de la litière pour chat sont par exemple une solution efficace pour repousser les souris à abandonner leurs nids.

Extermination selon l’espèce du nuisible détecté

Les techniques d’extermination de nuisible, sont variables en fonction du type d’envahisseur. L’exterminateur utilise généralement des produits puissants, mais l’application des répulsifs en poudre, en liquide ou en pâte, est suffisante pour faire face à la prolifération des insectes si l’expert ne veut pas les tuer, mais les faire fuir. Par contre, la pulvérisation de gel insecticide dans les zones touchées est impérative. Pour le cas des marmottes ou moufettes, ces animaux sont capturés vivants dans des cages, la meilleure façon est donc d’utiliser des appâts afin de les attirer sans les blesser puis de les rattraper avec des gants. Tandis que les rongeurs (souris, rats et mulots) sont souvent exterminés puisqu’ils sont très dangereux pour la santé des humains. Ainsi, le professionnel n’hésite pas à déposer des pièges avec des appâts et composés toxiques.

Selon le degré d’infestation

Les méthodes de désinfestation diffèrent également en fonction de l’ampleur de l’infestation. Pour cela, deux situations sont possibles. Dans le cas où les nuisibles seraient encore gérables dans l’habitation, des méthodes répulsives peuvent suffire. Au cas où la prolifération serait grave et à risque, des mesures plus rigoureuses sont prises. L’accessibilité de la zone infestée est également un des critères importants pour sélectionner les techniques d’extermination de nuisible. C’est pourquoi le technicien en gestion parasitaire ne peut intervenir, sans procéder à un diagnostic complet de la situation.

Nuisibles en entreprise : quelles sont les obligations pour légales ?
Faire appel à un exterminateur de nuisible, combien ça coûte ?