Quels sont les signes de présence de punaises de lit ?

Présence de punaises de lit

Les punaises de lit sont des insectes parasites hématophages. Parfois appelées puces de lit, elles piquent et sucent le sang de leur proie. Leur qualificatif « de lit » leur vient de leur mode opératoire. Ces insectes agissent principalement la nuit, durant le sommeil de leur victime, donc, dans le cas des humains, dans leur lit. Leur piqûre provoque des réactions cutanées proches de celles de la piqûre du moustique. Il arrive d’ailleurs que l’on confonde les deux attaques, au moins au début de l’invasion des punaises. Alors comment savoir si j’ai des punaises de lit ? Et surtout, si leur présence est avérée, que dois-je faire pour empêcher leur prolifération et pour me soigner ?

Repérer les indices

Plusieurs insectes sont susceptibles de piquer les humains pendant leur sommeil : araignées, mouches, moustiques, puces ou bien encore punaises de lit. En effet, toutes ces piqûres qui démangent se ressemblent beaucoup. En conséquence, pour éviter de se tromper sur l’auteur de ces boutons, il convient d’abord d’observer l’attaque de plus près : la punaise de lit pique principalement les membres découverts, en suivant une veine, parfois par groupe de trois ou quatre boutons.

Détecter les punaises de lit passe ensuite par une observation minutieuse de ses draps. L’insecte mesure entre 3 et 8 mm. La punaise est donc parfaitement repérable à l’œil nu. Contrairement à la puce, elle ne saute pas et, contrairement au moustique, elle ne vole pas. Des mues et des carapaces permettent également de la reconnaître.

Des taches de sang sur le linge indiquent enfin sa présence. Les déjections de ces insectes forment des cercles noirs typiques qui s’incrustent dans le tissu.

Cliquez ici pour plus d’infos sur comment savoir si on a des punaises de lit.

Comment les punaises sont-elles arrivées chez moi ?

Les punaises de lit sévissaient déjà au temps de dinosaures. Ces insectes ont été très virulents jusque dans les années 1950, avant de disparaître presque entièrement avec l’utilisation massive des insecticides. Les puces de lit ont cependant refait leur apparition à la fin du XXᵉ siècle. Leur présence est tellement grandissante en France qu’en 2019 le gouvernement a mis en en place un plan pour endiguer leur propagation.

Les punaises de lit voyagent facilement. Ces insectes apprécient les endroits chauds et humides, s’installant volontiers dans les bagages des voyageurs et se propagent ainsi, en envahissant progressivement les lieux de séjours tels que les hôtels, les hôpitaux et les maisons de retraite.

Aussi, il est tout à fait possible de ramener chez soi des punaises de lit après des vacances, simplement suite à un voyage en train ou à une séance de cinéma. Dès lors, il est très difficile de déterminer l’origine de l’invasion.

La prévention s’avère donc la meilleure protection contre ces insectes. Il faut rester très attentif à l’hygiène de l’établissement dans lequel on séjourne et ne pas poser ses affaires dans des endroits mal entretenus.

Prévenir et endiguer l’infestation

Reconnaître les punaises de lit et en prévenir l’infestation sont deux points fondamentaux. Ainsi, il convient de surveiller de près les moindres traces de punaises de lit et d’agir rapidement en cas de découverte de nids a punaises ou d’insectes adultes.

Le premier réflexe à adopter est d’aspirer les larves, les insectes et les œufs ainsi que de passer l’aspirateur dans toute la pièce de manière minutieuse. Les punaises se cachent dans des recoins, dans les lattes du lit ou encore autour des pieds des meubles. Il ne faut oublier aucun espace et jeter immédiatement le sac à la poubelle. Le linge de lit et les vêtements doivent être lavés à, au moins, 60° C et un nettoyage à la vapeur pour le sommier et le matelas est fortement conseillé.

L’isolation du lit, en plaçant de la terre de diatomée ou des feuilles de haricots verts tout autour, empêche les insectes qui se trouvent à l’extérieur du cercle de venir piquer le dormeur. Mettre les pieds du lit dans des coupelles remplies d’eau stoppe également l’arrivée, par le sol, des punaises. Ces solutions n’empêchent toutefois pas les insectes de tomber du plafond.

Un exterminateur de nuisibles peut également intervenir si les premiers gestes ne suffisent pas. En fonction du niveau d’infestation, un tel professionnel utilisera une méthode par le froid grâce à de l’azote liquide, ou par le chaud grâce à un chauffage à la vapeur. D’autres experts privilégient les méthodes chimiques à base d’insecticides ou de fumigation de la maison.

Se soigner

Une punaise de lit peut piquer jusqu’à 90 fois par nuit. Aussi, en cas de présence massive d’insectes, le risque sur la santé est important. En effet, si la piqûre de la punaise ne transmette pas de maladies à l’humain, la multiplication des attaques peut causer une anémie ou une thrombopénie chez les individus les plus fragiles. De plus, certaines personnes sont allergiques à la salive de la punaise de lit. Ainsi, la piqûre, bien que bénigne quand elle est isolée, peut devenir dangereuse.

Les réactions urticantes peuvent être soulagées grâce à des crèmes à base de corticoïdes mais celles-ci ne protègent pas des attaques.

La punaise de lit est visible à l’œil nu. Cet insecte, qui ressemble à un pépin de pomme, se déplace uniquement à l’aide de ses pattes. La punaise de lit laisse des traces de sang derrière elle et se repère principalement grâce à ses piqûres.

Cependant, contre les puces de lit que faire ? À la moindre trace punaise de lit, il faut immédiatement nettoyer à l’aspirateur l’ensemble de la pièce. Les vêtements et les draps doivent être lavés et la chambre être protégée pour vérifier que l’invasion a bien été stoppée. Des professionnels peuvent intervenir si ces méthodes ne suffisent pas. 

Faire installer une piège punaise de lit, à quel prix ?
Comment se prémunir des punaises de lit ?